10 septembre: défendons nos retraites!

  Logo_SUD_CT

Retraite : Inacceptable !

 

Le parti socialiste, en 2010, par la bouche de Jean-Marc AYRAULT, Ségolène ROYAL et Martine AUBRY qualifiait la réforme d’injuste. En 2013, ils  la reprennent et l’aggravent .

Ce qui était inacceptable en 2010 l’est aussi en 2013

Cette réforme comme les 4 précédentes ne sert nullement à « sauver » les régimes des retraites, mais à faire payer la crise aux travailleurs.

  • Il faut 20 milliards d’ euros d’ici 2020,et le patronat distribue 230 milliards d’euros de dividende, en 2012, aux actionnaires, détournant les bénéfices de l’investissement donc de l’emploi. 
  • La fortune des 500 français les plus riches a augmenté de 25 % en 2012 s’élevant à 330 milliards d’euros. Les « grands patrons » augmentent leurs salaires de façon indé-cente pendant que la crise ronge les bases de notre système social.

L’argent est là ! Il est possible de payer les retraites à taux plein pour tous à 60 ans.

  • Plutôt que de s’attaquer à la finance, le gouvernement ampute le salaire des agents en décidant de l’allongement de la durée de cotisation, du gel du point d’indice et de l’augmentation des cotisations salariales. 
  • Ce ne sont pas des négociations par branche sur la pénibilité qui rendront cette réforme juste. Ni quelques mesurettes sur l’égalité femme/homme. Le compte n’y est vraiment pas.

Les gains de productivité doivent servir à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs et non à engraisser les actionnaires. 

La seule façon de sauver nos retraites est d’imposer une autre répartition des richesses.

La journée de grève et de manifestation du 10 septembre 2013, appelée par l’intersyndicale (Cgt, Fo, Fsu, Solidaires) doit être un premier pas dans cette voie.

 Mobilisons nous !

Tous ensemble pour le retrait du projet de loi, la retraite à 60 ans à taux plein pour toutes et tous.

Pas un trimestre de plus, pas un euro de moins !

Mardi 10 septembre 

Manifestations unitaires à

Nîmes, 15H,  Jardins de la fontaine
 Alès, 10h30, Sous préfecture
Uzès, 10h30, en haut de l’esplanade

Publicités
Cet article a été publié dans Mouvements interprofessionnels, Solidaires. Ajoutez ce permalien à vos favoris.