L’état déplorable du CMS de Roquemaure

Communiqué de presse :

 Centre médico-social de Roquemaure :

 Usagers et personnels,
tous unis dans la merde !

Les remontées d’égouts accompagnées de leurs lots d’excréments dans le centre médico-social (CMS) de Roquemaure font désormais partie du quotidien des usagers et des agents de ce lieu qui a accueilli 3819 personnes en 2012 dont des nourrissons pour des consultations médicales.

6 remontées d’égouts depuis 2005 envahissant le CMS dont deux depuis janvier 2013.

Outre ces « quelques désagréments », c’est bien la façon dont le Conseil général du Gard traite ces problèmes qui est consternante. Alors qu’une  procédure avait été validée par le comité d’hygiène et sécurité (CHS) afin d’assurer la sécurité sur le plan sanitaire des personnels et usagers, celle-ci n’a pas été enclenchée lors des deux dernières inondations

Les remontées de janvier 2013 dans la salle de consultations PMI ont donné lieu à une gestion folklorique de la procédure de nettoyage qui a valu la fermeture du CMS pendant plus d’un mois. Les agents d’entretien ont nettoyé les locaux sans avoir la formation spécifique à la désinfection suite à ce genre de sinistre, ni le matériel adapté tant pour le nettoyage que leur propre protection. L’un d’entre eux est tombé malade pour avoir travaillé dans de telles conditions.

Par la suite, une entreprise de nettoyage est intervenue à deux reprises, la première intervention ayant laissé des traces douteuses sur le sol.

La résistance et la mobilisation des agents a permis d’éviter une réouverture du CMS très hâtive sans que le nettoyage total ne soit effectué et surtout sans que des analyses ne soient réalisées permettant de garantir que les usagers comme les agents ne respiraient pas de bactéries liées aux matières fécales. Suite au résultat de ces analyses, le CMS rouvrait le 19 février 2013.

Le 14 mars dernier, de nouveaux débordements d’excréments s’opèrent, cette fois-ci par les toilettes. A nouveau, une grande partie du CMS est envahi. Le CMS ferme aussitôt après que les agents aient fait valoir leur droit de retrait.

Encore une fois, la procédure CHS n’a pas été enclenchée !

Un nettoyage « express » a été réalisé par 3 responsables et un agent du Conseil général. Aucune entreprise spécialisée dans ce genre de nettoyage n’est intervenue.

Le 15 mars, soit le lendemain, le CMS est ouvert au public alors que :

– le nettoyage n’a été fait que partiellement
– la réouverture au public a été autorisée dès le vendredi sans vérification (un bureau n’était pas nettoyé) et sans nettoyage approfondi réalisé par une entreprise spécialisée
– aucune analyse eau/air/surface n’a été effectuée.

Dans ces conditions, personne ne peut garantir aujourd’hui que les usagers ou les agents de ce CMS ne prennent pas de risques en fréquentant cet endroit. Les nourrissons  accueillis par la PMI peuvent ils respirer sans danger les bactéries liées aux matières fécales très vraisemblablement présentes dans le CMS ?

Dans le livret d’accueil des usagers des CMS , le Président du Conseil Général du Gard, Damien Alary, déclare qu’une mission essentielle du Conseil général du Gard est de veiller aux bien être des enfants, des familles et des personnes fragilisées. Cela commence par offrir des conditions décentes d’accueil dans les services publics en assurant l’hygiène la plus élémentaire!

Après que le CMS ait connu les rats, les cafards, le salpêtre toujours existant sur les murs et les multiples débordements d’égouts, la seule solution pérenne consiste à trouver de nouveaux locaux pour ce CMS.

Des recherches sont soi disant en cours depuis 7 ans sans qu’aucune piste ne soit mise en œuvre. Pourtant, des locaux sont disponibles à Roquemaure !

Cela implique un achat par le Conseil général du Gard. L’administration freine en rappelant que cette opération a un coût pour la collectivité de l’ordre de 600000€ (sur un budget de 900 millions d’euros).

Quel est le prix de la sécurité des personnes accueillies dans les services publics ? Quel est le prix de la souffrance et de la santé des agents et des usagers de ce service public méprisés depuis tant d’années ?

Publicités
Cet article a été publié dans SUD cg30. Ajoutez ce permalien à vos favoris.